Koh Rong Samloem

Etape 5 : Bienvenue au Paradis

C’est au départ de Kep que nous avons pris la route pour Koh Rong Samloem ou plutôt, avant toute chose, pour Sihanoukville, étape obligée pour tout accès aux îles… Nous avions entendu beaucoup de négatif sur cette ville et nous ne tenions pas à y passer une nuit. Dès notre arrivée nous nous sommes rendues compte que ces critiques réellement fondées.

La ville est un véritable chantier à ciel ouvert, nous ne sommes plus dans une petite cité balnéaire mais dans le temple de la consommation chinoise, du tourisme de masse. L’endroit est pollué, sale et sans intérêt. Nous apprendrons par la suite en discutant avec notre chauffeur de taxi qu’il y a à peine deux ans, cette ville était un véritable lieu de détente pour les cambodgiens, un endroit familial, convivial, humain…
D’expropriations en constructions en tout genre, Sihanoukville a connu une transformation incroyable en peu de temps, et la tendance ne va pas en s’arrangeant. C’est d’ailleurs un constat que nous avons fait tout au long de notre séjour au Cambodge… La Chine investit de plus en plus au Cambodge, rachetant les terres et construisant toujours plus d’édifices au gré de ses envies (restaurants chinois, casinos chinois, hôtels chinois).

Nous étions donc ravies de pouvoir enchaîner notre trajet de minibus et le bateau pour rejoindre Koh Rong Samloem sans avoir à s’arrêter plus de quelques heures en ville. En prenant le premier minibus de la journée, le trajet Kep-Koh Rong Samloem peut se faire sur la journée (contrairement à tout ce que nous avons lu sur internet…). Nous avions réservé le minibus et le bateau directement depuis notre hôtel (18$ pour un trajet Kep/Koh Rong Samloem + Retour en bateau jusqu’à Sihanoukville).

Nous embarquons avec 1h30 de retard sur le speed boat qui relie Sihanoukville à Koh Rong Samloem. La traversée se fait calmement (on en dira pas autant au retour !). Dès mon premier pied posé sur le ponton de Saracen Bay, je tombe instantanément amoureuse de cet endroit. L’eau cristalline, le sable blanc pur, le calme, c’est donc ça la définition du paradis ?

Si de manière générale il n’est pas indispensable de réserver ses hébergements à l’avance au Cambodge, nous avons tout de même eu pas mal de difficultés à trouver un hôtel sur l’île (on s’y était pris 1 semaine avant).

Niveaux tarifs il y en a pour tous les goûts, de la cahutte en bois sans électricité à l’hôtel 5 étoiles, vous trouverez forcément un logement répondant à vos attentes. A cette étape du voyage, nous avons complétement craqué notre budget. Nous avons décidé de nous faire plaisir en montant de gamme. Quitte à vivre au paradis quelques jours autant bien dormir et profiter de la vue !

Le Pearl Resort est un hôtel très récent, qui était peu fréquenté lors de notre visite. Nous avons apprécié le cadre (plage privative), les petites maisons individuelles haut de gamme, les activités en libre-service gratuitement (kayak, paddle) mais surtout la navette gratuite nous emmenant en a peine 5 minutes sur la plage de Saracen Bay au moyen d’un petit bateau à moteur.

Au total nous sommes restées 3 nuits et 4 jours sur l’île. Si c’était à refaire je resterai 2 jours de plus. Nous ne sommes du genre à se prélasser sur la plage toute la journée mais un peu de farniente qu’est ce que ça fait du bien !

DSC02948

Le chemin retour en bateau aura été épique, la mer était agitée, les gens étaient malades à bord. Je pense que le personnel a l’habitude, vue la rapidité à laquelle ils distribuent les sacs à vomi. Donc je n’ai qu’un conseil : ne jamais s’assoir en cabine, toujours rester sur la poupe du bateau !

Arrivées à Sihanoukville, direction l’aéroport. Pour cette étape vers Siem Reap nous avons opté pour l’avion. : 45$/personne pour 1 heure de vol. Pour rejoindre l’aéroport nous vous conseillons d’opter pour un taxi (voiture). Lors de notre voyage, la route était vraiment un véritable chantier, poussiéreuse  et fortement accidentée, nous n’avons pas regretté notre choix. Nous sommes arrivées à l’aéroport bien en avance et heureusement ! A notre arrivée nous avons immédiatement embarquées, nous étions les dernières à monter dans l’avion, qui a fini décollé avec une heure d’avance. Nous avons vérifier à maintes et maintes reprises nos billets pour comprendre ce changement d’heure, nous avons checker nos mails, demander des explications mais personne n’a su nous répondre. Cette histoire restera un grand mystère non élucidé…

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s