Sen Monorum – Mondulkiri

Étape 3 – Direction la jungle et ses éléphants

Incontournable du Cambodge, il était impensable de ne pas faire un (grand) détour par le Mondulkiri lors de ce mois au Cambodge. Il s’agissait pour moi d’un véritable rêve, celui d’approcher les éléphants dans leur milieu naturel, en pleine nature…

Déjà avant notre départ, le passage par le Mondulkiri avait été longuement débattu. Il faut dire que se rendre à Sen Monorum c’est se préparer à faire de longues heures de route. Souhaitant rejoindre le sud du pays ensuite, cette étape nous imposait de repasser par Phnom Penh et donc de cumuler les voyages en minibus.

Au départ de Kratie nous avons réservé directement un véhicule auprès de notre guesthouse. Nous avions opté pour le minibus VIP, quelques dollars plus cher mais plus rapide et plus confortable nous a t-on dit. Ça aurait pu être le cas… si nous n’avions pas été les dernières à monter dans le fourgon. Le chauffeur était passé récupérer tous les voyageurs, et nous avons eu le droit aux deux dernières places. Celles juste derrière le chauffeur, avec tous les sacs de rando fixés sur l’appuie-tête, des sacs énormes, accrochés maladroitement et ne laissant qu’un espace minimum pour nos jambes. C’est donc assises de travers, sans plus sentir nos jambes au bout de 5 minutes que nous avons pris la route.

Malgré les péripéties du voyage et l’inconfort du minibus, nous sommes arrivées quelques heures plus tard à Sen Monorum. Le prioritaire de la guesthouse de Kratie nous avait assuré, lors de notre réservation que le chauffeur nous conduirait jusqu’à notre guesthouse à Sen Monorum. C’est sans grande surprise que nous avons été déposées sur un « parking » en plein centre ville… Les tuk-tuks se précipitant autour du bus avant même que le moteur soit coupé… Tant pis nous marcherons pour cette fois !

Après un petit quart d’heure de marche, à l’écart de la ville, nous sommes arrivées dans notre nouvelle guesthouse « Tree lodge ». Le cadre est splendide, dépaysant, la terrasse surplombant la jungle incroyable. En contre-bas nous apercevons les cabanes alignées qui constitueront notre nouveau point de chute pour ces prochaines nuits. Le confort est sommaire mais suffisant : une terrasse avec hamac, une chambre et une salle de bain avec toilettes. Une cabane en bois au sens premier du terme. Il s’agit du logement le plus spartiate mais aussi le moins cher dans lequel nous avons séjourné (7$ pour deux/nuit). Pour autant tout était propre et nous avons adoré le côté insolite et aventureux de l’expérience. On se sera fait certes quelques petites frayeurs… mais le rapport qualité/prix vaut très clairement le coup !

DSC02030

DSC02038

DSC02033

DSC02035

Le prioritaire du Tree Lodge est également le gestionnaire du Mondulkiri Project qui organise des excursions dans la jungle à la rencontre des éléphants. De nombreux projets de ce type existent à Sen Monorum et il est toujours difficile de savoir lequel est véritablement éthique et respectueux des animaux et de leur environnement. Il faut dire que les « sanctuaires » ont le vent en poupe depuis quelques années. On se déculpabilise en se disant qu’on fait une bonne action et que ça n’a rien à voir avec ces balades à dos d’éléphants battus pour le tourisme. Oui mais… Après des heures de recherches sur le net on se rend bien compte que tout ces « projets » n’ont pas tous la même vocation, et que l’attraction touristique est un business lucratif bien plus recherché par les gérants que le simple sauvetage d’animaux. Méfiance donc… Le Mondulkiri Project nous a semblé sérieux sur ce point.

Des circuits de 2 jours sont organisés (trek dans la jungle, nuit en bivouac, journée avec les éléphants). Pour notre part nous avons opté pour une journée simple à la rencontre des éléphants (et finalement on était pas loin du trek non plus, c’était sportif !). La journée nous a coûté 50$/personne. Ce sera une dépense les plus importantes de notre voyage en terme de « loisirs ». Mais quelle journée ! Comme je ne suis pas mariée et que je n’ai pas d’enfants je crois que je peux me permettre de dire que j’ai passé le plus beau jour de ma vie…

Départ de la guesthouse à 8h30. On embarque à 6 l’arrière d’un pick-up. Cheveux au vent, je suis happée par la sensation de vitesse sur la route principale. Je crois que je pourrais payer juste pour revivre ça … ce sentiment de liberté … c’était magique. Très vite on emprunte des petits sentiers pour s’enfoncer un peu plus vers la jungle, les routes sont escarpées, de la poussière rouge vole autour de nous, ça secoue dans tous les sens, dépaysement garanti. Petit pic d’adrénaline quand, arrivées en haut d’une côte, le chauffeur descend et trafique quelque chose au niveau des roues du véhicule. Je n’ai jamais vu une descente aussi abrupte et c’est bien ce chemin que nous allons emprunter… sensations fortes à n’en plus finir…

Une fois arrivées dans la jungle, au camp de base, nous avons le droit à une petite présentation du projet. On y apprend comment ont été recueilli les éléphants, leur protection, leur mode de vie mais aussi toutes les actions financées par le projet (préservation de l’environnement, scolarité des enfants…). Le cadre est magique, tous assis sur une terrasse surplombant la forêt… Et puis, enfin, ça y est, c’est le départ ! On nous distribue des bananes et on marche un peu avant de faire la première rencontre….

DSC02192

Cinq éléphants étaient présents, se rapprochant d’eux-mêmes du groupe, sûrement par l’appel des bananes. Ils se laissent toucher, caresser … et lorsqu’ils ne veulent plus repartent simplement sur leurs pas. On est rassurées de voir que ces bêtes sont libres, et en aucun cas contraintes par notre guide. Certains ne viennent que pour manger, d’autres recherchent véritablement le contact humain. Nous vivons l’expérience au rythme de leurs envies. Les animaux décident du déroulement de la journée et l’humain s’adapte, c’est si rare. C’est un moment de communion que jamais je n’oublierai… nous changeons de spots à plusieurs reprises afin de pouvoir rencontrer chacun des éléphants, toujours dans un respect profond de l’animal.

DSC02109

Le repas du midi est servi au camp de base. Un excellent repas dans la plus pure tradition khmer, et un délicieux moment. Après cette pause bien méritée nous repartons dans la vallée. L’après-midi est consacrée à un temps de baignade avec les éléphants dans un cour d’eau. Un moment unique, j’en ai une nouvelle fois plein les yeux…

DSC02203DSC02236(

De retour la guesthouse j’ai eu du mal à redescendre sur Terre. Tout était si parfait, si intense, si reposant …

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s